The language switcher is currently under construction. Thank you for your patience.

Cinq mythes sur les services bancaires à déboulonner pendant une pandémie

L’argent est une source de stress pour bien des familles, surtout durant une pandémie. Bon nombre de familles se demandent si leur argent est en sécurité dans une institution financière canadienne. Afin de rassurer les familles et de leur montrer qu’elles ont raison de continuer à utiliser les services bancaires pendant une pandémie, nous avons demandé à notre invité, PeterRoutledge, président et premier dirigeant de la Société d’assurance-dépôts du Canada, de déboulonner quelques mythes. Nous espérons que vous transmettrez cette information aux familles de votre collectivitéEn cette période déjà stressante, les familles n’ont pas à se préoccuper de la sécurité des services bancaires.


Novembre est le Mois de la littératie financière au Canada, et il est toujours autant d’actualité. Nous savons tous que cette année a été particulièrement difficile et stressante. La COVID-19 a eu des répercussions sur la vie des gens — et sur leurs finances — qu’ils n’auraient jamais pu prévoir. Certaines familles, surtout celles qui viennent d’arriver au Canada, ne savent peut-être pas à quel point le système bancaire canadien est sûr en période d’incertitude économique comme celle que nous traversons. 

Bien que la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) protège une vaste gamme de produits, il y a certains types de produits et d’activités qu’elle n’assure pas. C’est pourquoi, en ces temps où les familles se préoccupent davantage de leur argent, nous avons préparé les cinq mythes et vérités suivants au sujet des services bancairesN’hésitez pas à communiquer cette information, ainsi que la liste des ressources supplémentaires ci-après, aux familles qui pourraient craindre de laisser leur argent dans une banque canadienne pendant la pandémie de COVID-19. 

J’espère que cette information permettra aux familles que vous aidez de mieux comprendre la protection que nous offrons, afin qu’elles puissent choisir avec confiance les produits et services qui leur conviennent. Le moment ne pourrait être mieux choisi pour les Canadiens de s’informer davantage sur le plan financier afin de pouvoir prendre des décisions éclairées.  

Cinq mythes – et vérités – sur les services bancaires 

     Mythe1 : Il est plus sécuritaire de garder mon argent à la maison que de le placer dans un compte bancaire 

Vérité : En ce qui concerne votre argent, nous savons que votre priorité est de vous assurer qu’il est en lieu sûr. Il est beaucoup plus sécuritaire de garder votre argent dans un compte de chèques ou d’épargne à la banque que sous le matelas ou même dans un coffre-fort à la maison. L’argent laissé à la maison pourrait être volé ou détruit lors d’un incendie, d’un tremblement de terre ou d’une inondation. Au fil des ans, votre argent pourrait s’endommager ou disparaître. Vous pourriez oublier la combinaison de votre coffre-fort ou l’endroit de votre cachette, ou même le fait que vous avez caché votre argent. La SADC est une société d’État fédérale – elle fait partie du gouvernement canadien – qui protège les dépôts assurables détenus par chacune de ses institutions financières membres. L’assurance-dépôts ne coûte rien et s’applique automatiquement, sans qu’il soit nécessaire d’en faire la demande. En cas de faillite de votre institution financière, si vos dépôts sont assurés, vous n’aurez pas à faire de réclamation : la SADC les remboursera automatiquement. Visitez notre site Web pour voir ce qui est protégé et ce qui ne l’est pas. 

     Mythe2 : Les banques canadiennes ne font jamais faillite 

Vérité : Le système financier du Canada est solide et stable, et les institutions financières canadiennes doivent respecter des normes prudentielles rigoureuses pour assurer leur sécurité et leur solidité, mais comme toutes les entreprises, elles peuvent faire faillite. Depuis1967, 43banques ont fait faillite au Canada, mais personne n’a perdu un seul dollar grâce à la protection de la SADC. Bien des gens ignorent à quel point les services bancaires sont sûrs au Canada. Visitez notre site Web pour connaître notre histoire. 

     Mythe3 : Si ma banque ferme ses portes, je pourrais perdre l’argent que j’ai durement gagné 

Vérité : La SADC protège les dépôts assurables dans plus de 80 institutions membres. Si votre argent se trouve dans un produit assurable et que vous faites affaire avec l’un de nos membres, vous seriez protégé si votre institution financière faisait faillite. Nous disposons de plusieurs outils pour veiller à ce que vous ayez accès à vos dépôts assurés le plus rapidement possible. En cas de faillite de votre institution financière, si vos dépôts sont assurés, vous n’aurez pas à faire de réclamation : la SADC les remboursera automatiquement. Consultez notre site Web pour savoir comment nous vous protégeons en cas de faillite de votre institution financière. 

     Mythe4 : Je dois m’inscrire et payer pour bénéficier de la protection de la SADC 

Vérité : Si vous faites affaire avec un membre de la SADC, la protection est gratuite et automatique. Pour savoir si vos dépôts sont protégés par la SADC, vérifiez simplement si notre logo mauve est affiché à votre succursale, au guichet automatique, sur l’application de services bancaires mobiles ou sur le site Web de votre institution financière. Bien des personnes au Canada bénéficient de la protection de la SADC sans même le savoir! Une autre façon de vérifier si vos dépôts sont protégés, surtout si vous envisagez d’ouvrir un compte dans une nouvelle banque, est de consulter la liste des membres de la SADC sur notre site Web.  

     Mythe5 : La SADC ne protège que l’argent que je place dans un compte chèques ou d’épargne 

Vérité : La SADC protège vos épargnes en espèces et vos dépôts à terme auprès de ses institutions membres, mais certains produits ne sont pas protégés. Nous protégeons SÉPARÉMENT les dépôts assurables (jusqu’à concurrence de 100 000 $ – somme du capital et des intérêts courus) dans CHACUNE des sept catégories suivantes : dépôts au nom d’une seule personne, dépôts au nom de plusieurs personnes, dépôts dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), dépôts dans un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), dépôts dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI), dépôts détenus en fiducie et dépôts destinés aux impôts fonciers sur des biens hypothéqués. 

Nouveau : Sont également protégés, depuis avril 2020, les dépôts en devise et les dépôts à terme (comme les CPG) dont la durée est de cinqans ou plus, à chacune des institutions financières membres de la SADC. Consultez notre site Wepour voir ce qui est protégé et ce qui ne l’est pas.

Peter Routledge est président et premier dirigeant de la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC). M. Routledge y dirige une équipe multidisciplinaire d’environ 180 spécialistes qui allient leur savoir-faire pour que, conformément à sa vision, la Société mérite chaque jour la confiance des Canadiens et que ceux-ci continuent de voir en elle un chef de file de l’assurance-dépôts et des règlements de faillite. 

  

Ressources supplémentaires 

Join our Newsletter

Categories

Latest Events

march, 2021

18mar12:00 pm1:00 pmAnxiety and Stress: Optimizing Child Well-beingJoin us to learn evidence-based information to support young children’s resilience and recovery as the country starts to reopen.

25mar12:00 pm1:00 pmEarly Childhood Development and ResilienceJoin us to learn evidence-based information to support young children’s resilience and recovery as the country starts to reopen.

Families Canada

COVID-19 Resources (EN) | Ressources COVID-19 (FR)

Scroll Up
X